Indonésie partie 7 final

Mardi 25 mai

Dernier courriel du voyage, nous sommes maintenant à Jakarta et attendons notre vol, confortablement installer au Jakarta Airport Hôtel. Nous avons trouver un vol pour ce soir et nous serons donc de retour à Montréal demain soir.

J’aimerais donc partager avec vous quelques photos, soit mes  »coup de cœur » du voyage (à part ceux que vous n’avez pas déjà vu!)

Merci pour nous avoir lu et avoir suivi nos aventures. En espérant vous avoir donner le gout de découvrir ce fabuleux pays pour ceux qui ne l’ont pas vu encore et de réveiller quelques souvenirs pour ceux qui l’ont vu.

Je vais vous envoyer un dernier courriel d’ici une semaine ou deux, lorsque mon site photo sera à jour avec toutes les photos du voyage.

Dragon de Comodo


Employé au Palais du Sultant


Vieille dame au temple près d’Ulu Watu


Un singe du temple près d’Ulu Watu


Une petite fille de la famille au Seger Reef homestay


Une autre petite fille de la famille au Seger Reef homestay, son nom est Siva

Toutes les photos du voyage sont disponible ici

Raynald & Marie-Josée

Indonésie partie 6

Jeudi  20 mai
Marie: Belle journée de plongée, j’ai fais une plongée avec des raies manta (celle qui sont géantes oui oui!!!) il y en avait plusieurs ou c’est la même qui revenait constamment je ne sais pas mais ce que je sais c’est qu’elles sont impressionnantes! Elles devaient faire 2-3 mètres de largeur! Par contre la ride de bateau pour se rendre a été assez rock and roll. Avec des vagues de 20-25 pi c’était pas bon pour le mal de mer du tout! Mais nous avions un bon pilote en tout les cas il avait l’air de savoir ce qu’il faisait!!!! Ray a esssayé de faire de l’apnée dans ces grosses vagues et il a pu apercevoir une raie manta de la surface.

Photo de plongée de Marie; Raie Manta géante


Nous sommes ensuite revenu dans un endroit plus calme et j’ai fais une plongée à la dérive de 50 minutes, on roulait a environ 10-15 km heure, capoté, il fallait que je palme a contre courant pour prendre des photos sinon ça roulait trop vite!!!

Photo de plongée de Marie;  Anémone avec poissons clown (alias: némo)

Dernière plongée de la journée, une plus mollo, avec des nudibranches, des moothfish, les couleurs sont toujours aussi superbes, pas de corail mort ou presque. Certains coraux on dirait des fleurs!

Photo de plongée de Marie; Corail rose

Photo de plongée de Marie; Nudibranche noir, blanc et jaune

Vendredi 21 mai, Journée de ferry et de voyagement

Nous avons pris le ferry public, c’était long, 5 heures pour faire 25 km!Mais pas chère environ 3,50$. Nous avons changé de région nous sommes dans les iles de Nusa Tengarra sur l’île de Lombok, plus précisément dans la ville de Kuta au sud. Des belles plages et de l’eau chaude, du snorkelling, de la plongée et du bodyboard!

Les photos du traversier sont disponible ici

Cliquez sur le lien ci-dessous pour voir notre position a Kuta Lombok.
http://maps.google.com/maps?f=q&hl=en&geocode=&q=-8.89444,116.28814&ll=-8.89444,116.28814&ie=UTF8&z=12&om=1

Les photos de Kuta Lombok sont disponibles ici

Ray: Ici la vie est encore plus tranquille, les gens sont appliqués à faire une seul chose à la fois mais tellement tranquillement, ça fait du bien d’avancer à un rythme tranquille et sans stress. Le seul point négatif ce sont les vendeurs de cossins (même à partir de 8-9 ans…) qui te harcèle intensément pour te vendre un truc mais vraiment tellement intensément. J’ai trouvé le moyen de leur faire fermer la  »trappe », je leur dis que plus ils demandent moins j’achetei….et ça fonctionne! Nous avons une super belle chambre et situer un peu en retrait de tout les autres hôtels. La vie n’est pas plus dispendieuse ici qu’ailleurs, un gros $15 par nuit pour 2 personnes (incluant le déjeuner pour les 2 personne aussi!) et diner nous coute $3-$4 et souper un gros $10-$12 (incluant la grosse bière…)

Ici pas beaucoup de personnes parlent l’anglais, tu dois te débrouiller avec des signes et te fier à ceux qui le  »baragouine » un peu. La plupart du temps ils te disent yes, yes mais ils n’ont rien compris! Ils t’apportent le menu et il est possible de commander mais si tu demande des explications sur le menu ou la différence entre deux plats, fini ils sont complètement bloqués.  Ça donne lieu à des surprises et des conversation très amusantes.
Samedi 22 mai
Aujourd’hui nous sommes allés visiter les plages des alentours et ils étaient complètement désertes, à peine 2 à 3 couples de touristes comme nous et par contre, toujours des vendeurs! de noix de coco cette fois….¸ Ça prend un bon 5-6 minutes (et même des fois plus) à leurs répéter non merci!

Dimanche 23 mai
Marie : Deux plongée a Kuta Lombok, visibilité pas terrible mais il y avait des bancs de piosson par milliers, une raie pastenague et des tonnes de nudibranches. La prise de photos était difficile parce qu’il y avait un enorme ressac an fond de l’eau! On se faisait brasser et je devais me cramponner au coraux pour y arriver! Alors je vous met des exemplaire de ceux qui sont bien ressortis.

Ray: Je vais à la plage de Segar à 5 minutes de scooter, c’est une petite baie et à son embouchure des vagues énormes, je vais donc me lancer en bodyboard surf et essayer ma planche pour vrai! Je vous avais mis un lien dans le dernier courriel et c’était le champion du monde de Bodyboard surfing. C’est certain que je ne fais pas c’est truc là mais c’était pour vous donner une aperçu de ce qu’était le sport… Marie, quant à elle, c’est organiser 2 plongée avec une boutique local nommée Dive Zone. Elle vous-en reparlera.

Ray passant en dessous d’une vague  »trop petite »

Retour de ma session de bodyboad surf, j’ai pris quelques vagues d’enfer de 12-15 pieds, elles étaient énorme et J’ai eu vraiment du plaisir, vraiment génial. Par contre ma technique de bodyboard surf n’étant pas très élaboré, J’étais incapable de sortir des bouillons de vagues. Résultat elles m’emportaient beaucoup trop près du bord et des coraux et je devais travailler très fort pour revenir au large. Puisque j’ai été très près des coraux, j’ai mis le pied sur un oursin de mer, une genre de porc-épic rond qui vit dans l’eau salé. Marie à travailler une heure pour me retirer cette épine et j’ai finalement du aller à la clinique pour me la faire enlever. Après 45 minutes c’était fait mais avec une ouverture assez profonde qu’ils ont du me faire un point pour refermer le tout. Rassurez-vous je suis correcte mais je ne vais pas pouvoir aller surfer ce matin.

Marie : eh oui il es correct, j’ai pratiqué la toute dernière technique de creusage dans la peau de pieds et j’ai presque pratiqué la façon de faire de points. Ouf il a enfin décidé d’aller à la clinique et beaucoup moins douloureux que sans anesthésie!!!! c’est une infirmière qui lui a fait la job, très professionnelle, ils étaient bien équipé, Ray a eu droit a toute la panoplie de médicament, antibiotique, antiinflammatoire, anti douleur, le kit complet!!!!

Plage de segar

Lundi 24 mai

Notre voyage tire à sa fin car nous repartons demain (mardi) , Kuta Lombok va être notre dernière destination avant notre retour à Montréal. Nous avons trouver un vol de l’ile de lombok jusqu’à l’ile de Java et plus exactement la ville de Jakarta et ensuite la  »run » habituelle soit, Jakarta-Tokyo-Chicago-Montréal.

Marie : Moi aussi je me suis fais a l’idée de revenir plus tôt, on se prépare tranquillement… on trouve les vols avec l’aide du boss de la place et on essaie de joindre Japan Airline mais l’électricité coupe toujours sur les heures de bureau de Japan airline, et quand tout fonctionne ca ne répond pas au bureau de la compagnie… alors nous retournons a Jakarta ce mardi pour pouvoir essayer de trouver un vol libre.

ça fait 4 jours que L’électricité est presque totalement coupé. Par contre nous avons trouvé un endroit ou l’internet fonctionne par satellite et sur une génératrice, vive la technologie!

Nous en vacance….
Raynald & Marie-Josée

Indonésie partie 5

Samedi 15 mai

Nous somme allés, après ma première leçon de surf (j’en reparle plus loin), en après midi à l’aéroport afin de vérifier pour des billets d’avion (Marie : dans le trafic. Nous avons trouvés ce que nous cherchions mais à notre retour un officier de police sur le coin d’un boulevard nous a fait signe de nous garer sur le coté……Étions dans  »la  »marde »…’, ou seulement pour nous dire un beau bonjour….. Non, nous étions dans la  »marde ». Pas de casque en scooter c’est une offense de 110 000 roupies. C’était pas assez car je n’avais pas sur moi mes licences et mon permis international donc un autre 210 000 roupies. Nous avons eu l’amende seulement pour une personne pour le casque car c’est seulement le conducteur qui dois en porter un! Le passager ou la passagère….C’est pas grave ici!Bref après s’être fait sermonner pour ne pas avoir porter un casque et payer les 320 000 roupies (soit $32) nous sommes reparties et avons continuer notre route jusqu’à notre hôtel sans se faire arrêter…. Si on voulait contester, il fallait aller a la cour en ville a Denpasar alors tiens donc un petit pourboire pour le policier… mais sérieusement je ne crois que ce soit des pot de vin , il nous a fais signer le papier (en bahasa, alors comprends rien…) on verra bien la suite…

Temple à Padang Padang (là ou il ya des singes…)

Nous avons assistés le soir à un spectacle traditionnel à l’extérieur, des chants et danses très différents de ce que nous avons vu sur l’ile de Java. Les chants s’apparentent un peu aux chants maori mais avec moins d’intensité, ici il s’appelle Kecak. C’est une série de son qui sonne comme Chak ka chak ka et des danseurs avec des costumes traditionnels dans e au son des kecaks. Raynald a oublié sa caméra, je pense que c’est un signe qu’on commence vraiment a être relaxe!!!!

Dimanche 16 mai

Ok je vais vous parler du surf….. J’ai fait mon deuxième cours ce matin et je dois vous avouer que de commencer le surf à 44 ans…..C’est pas facile! À mon premiers cours, J’avais tellement avalé d’eau salé, plus me faire brassé, plus les pilules de malaria qui donne des maux de ventre et un p’tit mal de cœur, qu’après 30 minutes à essayer de surfer j’ai pogné un mal de cœur vraiment solide. J’ai du sortir de l’eau et j’ai diné au sprite.

J’ai une tête de cochon alors j’ai réessayer ce matin (Marie : on reconnait bien Raynald ici hi hi hi!!!) , cette fois sans prendre mes pilules de malaria et en prenant 2 gravol. Je dois vous avouez que c’était à peine mieux, dans le sens qu’après avoir ramé avec tes bras jusqu’aux vagues, tu dois toujours te repositionner en ramant car le courant te pousse littéralement hors des vagues. Après tu dois ramer afin d’attraper la vague et essayer de te lever sur ta planche. Je dis essayer car j’y suis arrivé une seule fois et j’y suis resté un gros 1.2 secondes, pas vraiment plus (Marie : le plus drôle et je me sens un peu mal d’en rire parce que ca avait pas l’air vraiment trippant mais bon ça vaut la peine… quand il tombe tu vois juste une planche et deux jambes sortir des gros bouillons blancs)! Donc les muscles des épaules sont constamment sollicité et les abdos aussi car tu dois tenir l’équilibre couché sur la planche sinon tu chavire et tu dois remonter sur ta planche et …..Enfin vous voyez le tableau. Je dois avouer maintenant que j’ai beaucoup de respect pour les surfer. (Marie : moi j’ai beaucoup de respect pour la tête de cochon de mon chum!!!! ca avait pas l’air facile!!!)

Cet après midi nous sommes allés à la  »impossible beach »,(eh oui c’est le nom) un endroit complètement désert car nous étions les seuls ou presque sur la plage. L’eau était beaucoup plus claire et il y avait des vagues de plus de 15pi et beaucoup de surfer, c’était très beau à voir et surtout pas de vendeur de sarong et de bintang, alors très tranquille!!! Il y avait des maisons a louer a flanc de falaises, a 50pi de la plage vraiment cool, avoir su avant… mais de toute je crois que c’est pas chère (20$ par nuit) parce que tu es loin de tout, resto etc… il y avait aussi des villas privés juste a côté, les gens sont sur la terrasse et on leur sert des drinks a longueur de journée! Grosse vie sale!!!!!

Lundi 17 mai

La plage de  »Dreamland » était vraiment différente des autres, beaucoup plus large mais surtout des vagues d’enfer! Une partie de la plage n’était même pas baignable car les vagues d’un douzaine de pieds de haut cassaient à quelques mètres du bord. Plus loin sur la plage, elles étaient un peu plus petites (genre un dizaines de pieds) et  »baignable ». Ça a pris à Marie un bon bout de temps et beaucoup de négociation afin de la faire entrer dans l’eau, ce qu’elle a fait finalement pour une dizaine de minutes. Il faut dire que les vagues étaient très impressionnantes et que la vague de fond vraiment intense. Tout ça m’a donné le gout de faire non du surf mais plutôt du body surf et nous avons donc consacré l’après-midi à aller à Kuta (ville voisine) pour acheter une planche de body surf. Kuta est un peu le Miami du coin c’est à dire des millions de boutiques de toute sorte et des vendeurs qui te harcèle directement dans la rue devant leur boutique….Pas vraiment l’fun! (Marie :Et aussi très pollué, surtout en scooter! Tu roule avec le gaz des autres scooter et auto dans le visage tellement il y a du monde et que tu es collé les uns sur les autres! Mais le shopping c’est vraiment bien pcq tu peux arriver a bargainner beaucoup! J’ai acheté un bol décoratif pour 4$ et une jupe en batik de qualité pour 13$ (il y en a des cheaps pour quelques dollars mais je voulait quelque chose de mieux!)

Plage de Dreamland avec les grosse s vagues
Donc après le bain de foule (car il y a beaucoup de touristes à Kuta) J’ai trouvé ce que je cherchais et nous sommes revenu en scooter dans le trafic (avec des casques cette fois!) vers 18h30. Donc 4 heures de trafic et de foule pour une belle planche de body surf toute neuve. Ce dernier se pratique un peu comme le surf mais pas besoin de se lever debout sur la planche (donc beaucoup plus facile…) et avec des palmes pour te propulser dans les vagues et t’en sortir aussi! Marie n’a pas le gout de l’essayer! Elle se contente de me regarder m’amuser et m’estime un peu trop débile pour me fourré dans des vagues de fous . (Marie : jusqu’à date je continue d’apprivoiser les grosses vagues de 15pi, après avoir eu en pleine face au Guatemala il y a quelques années, je suis un peu plus respectueuse de la force qu’elles ont. Peut-être que je resterai plus longtemps la prochaine fois, Ray est très bon pour reconnaitre les vagues et ne pas les avoir en plein visage, alors je ne désespère pas!)

Voici un lien pour du Bodyboard: http://www.youtube.com/watch?v=fpivR7ajTL8

Les rides en scooter autour de Ulu Watu sont par contre super belle et avec beaucoup moins de monde, alors plus de temps pour apprécier les paysages et s’arrêter le long de la route!

Mardi 18 mai

Maintenant à Padangbai (la baie de Padang) à 2h30 de route de Padang padang, un endroit sympathique que la plupart des gens utilise comme point transfert car c’est d’ici que les bateaux et le traversier partent pour aller sur l’ile de Lombok.

Les photos de Padangbai sont disponible ici

La plage de Padangbai
Nous en session de relaxation…..

Mercredi 19 mai

Aujourd’hui Marie a fait une plongée et moi j’ai pris le même bateau et j’ai fait du snorkling (de l’apnée).  La plage de Blue Lagoon n’est pas la plus belle plage que nous avons vu et les vendeurs de toute sorte de cossins (t-shirt, lunettes, serviettes…) sont très agressif. Nous avons trouvé le moyen de les faire rire et ils nous laisse tranquille, il faut dire que nous commençons à être plutôt bien bronsée et qu’ils comprennent que nous connaissons  »la game »….

Marie : Raynald m’ayant laisser le privilège d’écrire, je vais vous d’écrire  »dans son courriel » ma plongée d’aujourd’hui , hi hi hi! Les couleurs sont superbes mais la visibilité pas terrible 12-15 pieds, il y a des grosses vagues présentement alors le fond de la mer lève. J’ai vu de nouveau poisson et beaucoup de nudibranche de toutes les couleurs!!! Je vous met des photos en attachement, il y a de la couleur maintenant, j’ai appris à me servir de mon flash, yahoo!!!! sur la photo orangé, regarder au bas de la tâche orange, qui est un poisson (frogfish) vous verrez son œil, sortez vos yeux de lynx c’est pas facile…

Photo de plongée, un frogfish

Photo de plongée, anémone

Demain, une autre plongée et moi du snorkling.

Ray et Marie

Indonésie partie 4

Mercredi 12 mai

Après 19 heures d’autobus nous arrivons à Denpasar (sur l’ile de Bali) un peu beaucoup  »raqués ». L’autobus incluait une souper dans une cafétéria…. une pause de 10-12 minutes, pipi inclus, et nous repartions le ventre plein de tempe . Mais il fait beau et chaud, il est 08h30 du matin et nous n’avons pas encore atteint notre destination finale. Nous négocions un taxi et apres une trentaine de minutes nous concluons une entente avec un gros Balinais fort sympathique. Je dis gros car il pèse plus que moi et je crois que c’est le deuxième que je vois ça depuis mon arrivée en Indonésie!

Donc après une heure de taxi et 120 000 roupies plus tard ($12) nous arrivons à Ulu Watu, une petite ville charmante qui a pour attraction principale la fameuse plage de Padang Padang, un site réputé mondialement pour le surf et il semble en effet populaire puisqu’on ne rencontre presque seulement des gens avec une planche en dessous du bras. Rassurez-vous nous n’allons pas nous y mettre, du moins pas tout de suite…. Ici le surf est tellement populaire qu’ils louent des scooters avec un rack pour mettre la planche, pas de blagues.

Notre scooter avec un  »rack » de planche de surf

Ici nous avons du avancer l’heure d’une heure par rapport à l’ile de Java. Nous avons maintenant 12 heures de plus que Montréal.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour voir notre position à Padang Padang
http://maps.google.com/maps?f=q&hl=en&geocode=&q=-8.81183,115.10668&ll=-8.81183,115.10668&ie=UTF8&z=12&om=1

Nous avons louer une chambre (au Padang Padang Inn) très luxueuse car elle est super grande et a une vrai toilette, une vrai douche avec l’eau chaude et l’air climatisé. Ces trois derniers sont considérés comme un luxe ici et les chambres qui en sont pourvu sont beaucoup plus dispendieuse. Nous avons payer 400 000 roupies, soit $40 ce qui est très cher pour ici. Nous nous sommes pris trop rapidement et nous étions fatigués de notre ride de bus, nous avons donc décidé de la louer afin de passé une belle nuit. En soirée nous avons visité les alentours et avons trouvé une autre place pour 160 000 roupies ($16), un peu plus haut que notre hôtel. C’est une chambre tout aussi belle mais elle est équipée d’un ventilateur au mur, ça devrait être correcte, nous allons voir….

Ce nouvel hôtel nommé LBS Surf House, possède aussi une vrai toilette (je vous en reparle plus loin…) mais de l’eau froide avec une vraie douche et non une douche typique du sud de l’asie (se nomme mandi). C’est simplement un bac d’eau froide avec une petite chaudière utilisé pour se rinser, comme ont dit chez nous  »c’est juste assez pour faire la job ». Parlons maintenant de l’accès à la plage que je qualifierais de féérique. D’abord ont descend deux paliers de marches et ont entre dans les vestiges d’un ancient temple. Les singes nous attendent et nous regardent passer. Il faut faire attention aux lunettes soleil car il parait qu’ils adorent nous les voler et partir avec…Il faut ensuite descendre un escalier dans une crevasse de roche pas très large, je dirais 2 pieds tout au plus, et nous débouchons finalement sur la fameuse plage de Padang Padang. Elle n’est pas très large, environs 200-250 pieds mais c’est la ou tout se passe. les surfeurs partent et arrivent de ce point, il y a des bateaux taxi, pour voyager vers d’autre plages ou d’autres iles, et 2 petits resto de rue (du genre des photos de Yogyakarta) et des vendeurs de paréo et de lunettes soleils. Pour environs 100 000 roupies ($10) tu as une paire de lunettes soleil, un paréo et une paire de short, prêt pour la plage!

La  »Star » sur notre balcon chambre d’hôtel (LBS Surf House)

La plage de Padang Padang vu de haut

Le temple avant d’accéder à la plage

La descente étroite pour la plage

Les singes du temple

Ha oui, les toilettes! Quant je parle de vraie toilettes, je parle de toilette comme chez nous. Ici les toilettes publique ou généralement ont un trou de 2-3po dans le coin du plancher de tuile. Tu fais ce que tu as a faire et tu arrose le tout avec une petite chaudière d’eau, il y a souvent un petit bâton pour pousser les crottes dans le trou. A quelques endroits le trou de toilette est le même que le trou de douche….il faut bien arroser! Donc à certains endroits, ta toilette et ta douche se résume en un petit garde robe tout en tuile de 3pi par 3pi. Maintenant, j’ai dis tout ce que j’avais à dire sur les toilettes et ne vous en reparlerai plus du voyage.

Les restos ne sont pas plus cher qu’ailleurs et nous mangeons très bien (repas pour deux) entre $2-$3 pour le diner et $3-$5 pour le souper. Ajouter une grosse bière pour $2 et le tour est joué car ici pas de vin, du moins pas dans les endroits que nous fréquentons. Nous avons louer un scooter pour 50 000 roupies/par jour, soit $5….Un vrai deal….

Jeudi 13 mai

Aujourd’hui nous avons visité les alentours avec notre scooter. Il faut être prudent car ils conduisent de l’autre côté, mais deux nous y arrivons! C’est une journée plutôt nuageuse et pluvieuse (regardez les photos) et nous avons relaxer et fait un p’tit tour dans la mer en fin de journée. Ce soir une dame vient masser Marie-Josée directement dans notre chambre, Imaginer que la  »Star » n’a même pas besoin de se déplacer! 1 heure de massage pour un gros $10, quel endroit fabuleux que l’Indonésie….

Demain vendredi Je prend des cour de surf à 9h (car la marée est haute et les vagues sont bonnes), hé oui je vais me lancé (entre nous j’pouvais pas passé à coté même à 44 ans….)! Si je vous reparle du surf dans un le prochain courriel, c’est que ça bien été….. Sinonje vais vous parler de Bodyboard….à suivre

Toutes les photos de Padang Padang sont disponibles ici

Raynald & Marie Josée

Indonésie partie 3

Il est 15h00 et c’est le déluge à l’extérieur je suis donc à l’ordi pour vous écrire.

Marie-Josée nous prépare un vrai chef d’œuvre pour son premier tableau Batik, j’ai vu l’ébauche et ça va être très beau.  C’est un cours d’une journée et avec l’aide de son professeure Lucy, elle réalise les différentes étapes de manière traditionnel. Je laisse le soins à Marie de vous décrire ces étapes dans un courriel futur.

Moi j’ai parcouru les rues à la recherche de belles photos ce matin et j’ai déniché quelques beaux clichés de rue et de la vie de tous les jours que j’aimerais partagé avec vous. Une vie assez simple avec un rythme assez lent, toujours accompagné d’un sourire que les gens affichent fièrement et de façon contagieuse même. Il est même difficile de discerné la pauvreté tellement ils ont une bonne humeur constante et une joie de vivre et ce, malgré la proximité de chacun et le peu de biens qu’ils possèdent.

Resto de rue, ont les retrouve partout

Les fameux Becak, certain en profite pour prendre une pause

Les enfants d’une rue voisine

Un dépanneur, riz et œufs sont des indispensables….Il faut dire qu’il y a un petit dépanneur comme celui-ci à chaque 50pi!

Une vielle dame qui prend une pause

Toutes les photos de Yogyakarta sont disponibles ici

Ray & Marie

Indonésie partie 2

Hier il devait faire 40 degrés au soleil, avec l’humidex bien sur!

Une vielle dame qui vend de la nourriture.


Ce matin un spectacle au temple du sultan était présenté. Des danses traditionnel indonésienne sont de toute beauté à voir. Les femmes font des mouvements très fluides tandis que les hommes eux, font des mouvements beaucoup plus saccadés et sec. Les costumes sont très colorés.


Toutes les photos du temple du Sultan sont disponibles ici

Nous avons aussi visité le temple de Borobudur en après-midi et c’était très impressionnant de voir cette structure qui date de 1200 ans. Il y avait aussi beaucoup de monde car c’est l’attraction la plus visité de l’Indonésie.


Toutes les photos du temple de Borobudur sont disponibles ici

Durant la visite j’me suis fait allé le piton sur la camera mais il y a aussi les gens locaux, surtout les jeunes filles, qui suppliaient Marie-Josée de prendre une photo avec elle, une vraie Star… C’est drôle au début mais après 25 fois c’est un peu moins drôle. Il ne se passait pas 5 minutes sans que ma  »Star d’un soir » ne se fasse demander une photo.

La finale était moins plaisante car les vendeur de souvenirs se ruaient littéralement sur nous. Ils parlent tous l’anglais et même quelque uns le français! ils savent que 50 000 Roupie c’est seulement $5 pour toi. Hé bien ça aussi au début c’était drôle mais quant tu en as 5 après toi, Marie trouvait qu’ils entraient un peu trop dans sa bulle.

Aujourd’hui Marie nous prépare une belle toile qui embellira nous futurs murs (dès que nous aurons trouver un autre appartement car depuis le feu, il ne nous reste aucune toile ou peinture). Un Batik, peinture typique de l’ile de Java. J’ai hâte de voir les talents de ma star…

Mois je prend ma journée relaxe en buvant du thé, je fais de l’internet et je vais aussi faire les boutiques à la recherche d’un souvenir typique (je vais probablement revenir avec un couteau ou un sabre…à suivre).

Le transport pour l’ile de Bali que nous devons prendre demain est organiser, nous partons demain à 13h00 ewt arrivons le lendemain à 07h00, une grosse ride de bus avec, par chance l’air climatisé.

J’en profite pour vous envoyer des photos et des courriels car nous allons probablement sortir des sentiers battus et l’internet ne sera possiblement pas disponible aussi facilement

Cliquez sur le lien ci-dessous pour voir notre position avec Google Map.
http://maps.google.com/maps?f=q&hl=en&geocode=&q=-7.79056,110.36436&ll=-7.79056,110.36436&ie=UTF8&z=12&om=1

Pour ceux qui veulent nous rejoindre sur Skype, Vous avez de forte chance de nous rejoindre de 8h30 à 11h00 le matin et de 21h00 à 23h00 le soir, heure de Montréal.

A+

Ray & Marie

Indonésie partie 1

Après une longue ride d’avion (Montréal-Chicago-Tokyo-Jakarta) nous avons été accueillis par Uit, Dana et leur fils Sonni, une famille charmante qui se trouve être la soeur de Riana (Encore un GROS MERCI Riana pour nous avoir arrangé le tout) et qui demeure dans le quartier de Cibubur de la grande ville de Jakarta. Je dis grande ville mais Jakarta est un peu moins que le double de la superficie de Montréal mais avec 12 millions de personnes!

Une nuit à Tokyo est assez pour vous dire que nous aimerions un jour faire un voyage au Japon. Les plats sont exposés dans la vitrine des resto, question de voir ce que tu va manger. La mode des japonaises c’est …..C’est…….C’est très difficile à décrire! Marie habillé comme ça à Montréal passerait pour une Lolly-prep-gothique-rétro ou quelque chose dans le genre. Très colorés et avec talons aiguilles les plus haut possible. Japan airline est une excellente compagnie avec un service remarquable. Les hotesses sont d’une gentillesse exemplaire et  un sourire constant et ce, même après 12 heures de vol. Par contre, le Japon est relativement dispendieux, $12 pour une bière et $30 pour un déjeuner des plus ordinaires et $100 pour un souper dans un buffet!Si vous pensez avoir vu du trafic dans votre vie avec une p’tite heure de pointe sur le métropolitain vers 17 heure, alors détrompez-vous! Jakarta c’est 10 fois le métropolitain mais continuellement  de 06h00 à 21h00 et ce à tous les jours……

Nous nous sommes donc rendu après 22h30 d’avion et après avoir payé notre taxi 10 fois plus cher (hé oui, vraiment 10 fois trop cher) à la superbe résidence de Uit & Dana en plein coeur de la ville.  La chaleur était au rendez-vous car il fait entre 33 et 35 dans le jour avec un  »confortable » 27 la nuit. Le riz est au menu à chaque repas, même au déjeuner. C’est étonnamment délicieux même avec des toast à la confiture.

Les photos de Jakarta sont disponibles ici

À Jakarta les motos ont la cote, je dirais plus 70% des véhicules sont des motos ou des scooters. Ils conduisent comme des vrais débiles….Zigzaguant entre les voitures tout en roulant à plus de 10 à 15 km/heure de plus que les voitures, ce sont de vrais malades.  Nous avons aussi surnommé Uit  »la reine des U-Turn »! Imaginé un U-turn sur en plein cœur du trafic sur Notre-Dame ou Sherbrooke, c’était de toute beauté. Marie et moi avons assisté à la manœuvre, qui n’a durée que quelques secondes, la bouche complètement ouverte, mais rassurez-vous,  le choc n’a durée que quelques minutes…. et c’est un geste quotidien pour eux.

Uit et Marie-Josée

Notre famille d’accueil

Nous somme aussi allé dans un centre d’achat  »pour locaux ». Je dis locaux car nous étions les seules  »blanc becs » dans toute la place et j’me suis même fais dire à 4-5 reprise en cherchant les toilettes seules  »are you lost »! J’pouvais pas m’empêché de rire….

Un train régulier….

Nous sommes donc maintenant à Yogyakarta (après 9h de train en classe exécutive) la ville la plus près des temple Borobudur et Prambanan, que nous allons visité dans les prochain jours. Yogyakarta est grande comme Repentigny mais avec 700 000 personnes (environs 75 000 pour Repentigny). Le temple de Borobudur à été construit vers AD 750, mais il a été découvert vers 1815 et rénové depuis. Notre Hôtel est situé au centre-ville, près de la gare. Les rues secondaires (la ou est situé notre hôtel) sont entre 4pi et 6pi de large et vraiment animées.

rue typique

La vie ici est sympathique et coute vraiment  »des peanuts » :

  • déjeuner (omelette et toast) à $1
  • diner (nasi goreng special = riz frit avec poulet, œufs et crevettes) à $1.40
  • Souper (poulet cury, riz et légumes) à $2
  • Notre chambre coute $12 la nuit

Aujourd’hui nous avons visité la ville a pied et en Becak (bicycle a 3 roues ou 2 personne s’assis en avant et un  »chauffeur » nous conduit). Marie pratique c’est traverse de rue…..à on bras en criant Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii! J’avoue que c’est vraiment  »freaquant » quant les motos te passent de chaque coté. Les 2 prochain jours seront consacré à la visite des temples de la région et aussi un spectacle de danse traditionnel au palais du Sultan.

Ils attendent la lumière verte….

En ce samedi soir, nous nous sommes lâchés lousse! Un restaurant super cher ou la bouffe était excellente, soit un rendang (boeuf en sauce épicé, le tout accompagne de…..riz!) et le tout pour un gros $11.60 à deux (incluant la grosse bière, pas de vin ici!). Il doit faire au moins 35 à 19h00 avec près de 500% d’humidité, c’est vraiment chaud ce soir.

C’est vrai que l’Indonesie c’est beaucoup de gens mais ils sont tellement gentil et accueillant.  A chaque fois que nous avons l’air un peu trop perdu avec notre guide ou une carte en mains en assaillant de trouver une rue, une personne nous demande si nous avons besoin d’aide et ce même si il ou elle ne parle pas ni l’anglais, ni le français. Çà donne lieu à un échange beaucoup plus guidé par des signes que par des mots mais une chose est certaine, ça finit toujours avec un sourire. Ont dis d’ailleurs qu’en Indonésie, tu peu aller très loin avec un sourire….

Ray & Marie